Deux façons : altruisme ou égoïsme

Feb 26, 2024

Le cardinal Thomas Collins au Serra US Rally 2024, Miami, FL, Traveler’s Mass, 18 janvier 2024

J’ai souvent pensé que l’une des meilleures lignes d’ouverture d’un livre se trouve dans un livre intitulé « L’enseignement des douze apôtres », datant d’environ 105 ans. Très tôt, cela commence par : « Il y a deux chemins : le chemin de la vie et le chemin de la mort, et il y a une grande différence entre les deux. »

Mettez-vous au clair ; Il y a une différence significative entre eux. En fait, nous pourrions aller plus loin : il y a deux voies : la voie de l’altruisme et la voie de l’égoïsme, et il y a une grande différence entre les deux.

L’altruisme est le chemin de la vie – vivre au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Le mystère le plus intime de toute chose est la Sainte Trinité ; la relation désintéressée et généreuse du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Cette relation personnelle dans l’unité du Dieu unique est l’image et la ressemblance dans lesquelles nous sommes faits. Par conséquent, nous sommes censés agir dans ce monde, dans nos relations personnelles les uns avec les autres, cet amour désintéressé et généreux au cœur même de Dieu.

Nous ne devons pas seulement prier au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, bien que tous nos sacrements soient faits au nom de la Trinité. Nous commençons les prières au nom de la Trinité, mais nous devons vivre au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit en menant une vie désintéressée – non pas au nom de la trinité impie de Moi, Moi-même et Moi ; c’est de l’égoïsme. La petite lettre « I » est très petite, et pourtant, au moins dans la langue anglaise, elle occupe une place centrale dans les mots « péché » et « orgueil ». Je pense souvent à des gens qui ont causé des problèmes dans l’histoire, par exemple, Henri VIII, qui a martyrisé de grands saints comme John Fisher et Thomas More. Henry VIII, je pense, s’explique par l’égoïsme – la façon de se tourner vers l’intérieur, d’imploser comme des trous noirs dans l’espace qui sont si pleins d’eux-mêmes que même la lumière ne s’échappe. Nous pourrions devenir si pleins de nous-mêmes que même l’amour ne s’échappe pas. Ce n’est pas comme ça ; L’égoïsme n’est pas la solution. L’altruisme : à quoi cela ressemble-t-il ?

Eh bien, la deuxième personne de la Sainte Trinité, éternellement dans cette grande réalité, ne s’est pas accrochée à son égalité avec Dieu, mais s’est dépouillée, a lâché prise et a pris sa vie humaine jusqu’à la mort sur une croix. « Que votre esprit soit comme le sien », dit saint Paul dans la lettre aux Philippiens. C’est de l’altruisme ; c’est comme ça que ça doit être. Nous nous trouvons là-dedans, et c’est vrai pour nous tous dans notre vie de disciple.

Oh, la puissance de ce puissant petit pronom perpendiculaire !

Comme le montre mon émission comique préférée sur YouTube – une comédie britannique intitulée « Yes, Prime Minister » – il y a un personnage, Sir Humphrey Appleby, un bureaucrate aristocratique qui rend compte à Jim Hacker, le politicien.

Sir Humphrey a fait une bévue, une erreur, et il se présente en tremblant devant le patron en disant : « Je déteste vous le dire, mais le responsable de ce terrible désastre est celui que j’ai l’habitude de désigner au moyen du pronom perpendiculaire. »
Hacker demande : « Quoi ? » et Humphrey répond : « C’était moi. » C’est donc le tueur – le pronom perpendiculaire.

C’est l’un des fondamentaux. Tout comme l’histoire du grand capitaine de mer qui, malgré ses puissantes compétences en navigation, avait une petite carte qui disait : « Tribord est à droite, bâbord est à gauche ».

L’égoïsme est la mort ; L’altruisme, c’est la vie, et il y a une grande différence entre eux. Nous devons donc gouverner nos vies de cette façon.
Plus nous cherchons notre programme, en servant secrètement « Moi, Moi-même et Moi », plus nous imploserons en nous-mêmes, alourdis. Plus nous nous oublions, plus nous nous retrouvons.

Comme le Seigneur l’a dit : « C’est en mourant que vous vivrez. » Plus nous mourrons à notre ego, plus nous nous retrouverons remplis de joie, car le bonheur vient toujours par la porte de derrière, jamais par la porte d’entrée, quand nous le cherchons. Cela vient de la porte de derrière quand nous l’oublions et essayons simplement de servir les autres. C’est la seule façon.

En regardant les lectures d’aujourd’hui, elles nous en parlent. Certainement, l’Évangile le fait. L’homme pour les autres est le Seigneur Jésus lui-même, qui ne s’est pas accroché à son égalité avec Dieu, mais qui a constamment servi.

Mark est fantastique. L’Évangile de Marc est la voix de Marc, mais les paroles de Pierre, la personne qui saute toujours de la barque. Dans l’Évangile, les gens se pressent autour de Jésus. Il veut s’éloigner pour prier ; ils se pressent à nouveau. Il se donne. Il ne dit pas : « Revenez plus tard ; Je mets mon monde sur un répondeur.” Non, il ne fait pas ça. Ils ressemblent à des moutons sans berger, alors il se jette dans le service.

Dans la première lecture, nous voyons Saül et son fils Jonathan et leur relation avec David. David, une étoile montante ointe par Samuel, faisait de grandes choses. Saül, rempli d’envie, est prêt à le clouer au mur avec une lance. Jonathan, le prince héritier, a tout à fait le droit d’être envieux, mais il ne l’est pas. Il fait preuve d’une amitié désintéressée. L’amitié divise les peines et double la joie. L’amitié de Jonathan n’est pas possessive ; il n’est pas là pour lui-même. Même quand c’est à son désavantage, il pense à son ami. Cette noble amitié devrait être modelée dans nos propres vies, dans toutes nos relations avec les autres.

Il y a deux voies : la voie de la vie et la voie de la mort, la voie de l’altruisme dans l’imitation du Christ et la voie de l’égoïsme. Il y a une grande différence entre eux. Nous devons nous donner au Seigneur avec cœur, esprit et âme afin d’être des serviteurs désintéressés du Seigneur Jésus.

Dans nos prières pour les vocations, prions pour que tous ceux qui se présentent pour diverses vocations dans l’Église soient des personnes qui disent simplement : « Me voici, Seigneur ; Je viens faire ta volonté.

« Que ton règne vienne, que ta volonté soit faite. » Non pas : « Mon règne vienne, que ma volonté soit faite. »

« Parle, Seigneur ; votre serviteur écoute. Non pas : « Écoute, Seigneur ; votre serviteur parle.

Voici la servante du Seigneur – tout se résume à l’altruisme, à nous vider, afin que le Seigneur Dieu puisse venir et trouver un chemin vers nos cœurs.

Amen.

Resources

كيف نما نادي ميامي سيرا أضعافا مضاعفة

كيف نما نادي ميامي سيرا أضعافا مضاعفة

إنهم يسمونها معجزة ميامي. شهد نادي سيرا في ميامي مؤخرا زيادة قياسية في العضوية بفضل الجهود المتضافرة والمتعمدة للغاية في حملة العضوية. انتقل النادي من 9 أعضاء إلى 130 في غضون أشهر ، وقال سيرانس الذي سهل الحملة إن الاتصال الشخصي هو المفتاح. فيما يلي خمسة عناصر رئيسية...

Come and See: We are All Called to Vocation

Come and See: We are All Called to Vocation

Cardinal Luis Antonio Tagle of Manila at the 80th Serra International Convention, Chiang Mai, Thailand, June 23, 2023 Our convention is a good time to reflect on the reality of vocation in the life...

The Communion of Vocations

The Communion of Vocations

Cardinal Marc Armand Ouellet at the 80th Serra International Convention, Chiang Mai, Thailand, June 23, 2023 My heartfelt thanks to Serra International for inviting me to celebrate its 70th founding...

Basilian Seminarians in Mexico

Basilian Seminarians in Mexico

An Unforgettable Trip Made Possible by International Cooperation among Serrans When a group of Basilian seminarians recently went on retreat in Mexico, several Serra Clubs came together and offered...

A Year of New Growth in 2023

A Year of New Growth in 2023

Given by Greg Schwietz at the Chiang Mai, Thailand, Serra Convention, June 22, 2023   Your Eminences, your Excellencies, Reverend Fathers, Sisters, Serrans and guests; Thank you for the...

An inviting Gift: Serra Invitation Coin

An inviting Gift: Serra Invitation Coin

For many priests, invitation was a key factor in entering the seminary —being personally asked to consider a priestly vocation. When Cardinal Thomas Christopher Collins addressed Serrans at their...

A Vision for the Year Ahead

A Vision for the Year Ahead

New Serra International President Kurt Metyko’s speech at the 2023 Convention... Your Eminences, your Excellencies, Reverend Fathers, Sisters, Brothers, fellow Serrans and guests: First, I would...

What is a Culture of Vocations?

What is a Culture of Vocations?

We use this term a lot in Serra. Creating a Culture of Vocations in parishes and dioceses is our primary strategy to achieve our Serra mission. But what does it mean? How do we know we have achieved...

Serrans Celebrate 75th Anniversary

Serrans Celebrate 75th Anniversary

By Fr. Ken Schuckman - Diocese of Wichita The Downtown Serra Club of Wichita will commemorate its 75th anniversary as a club of Serra International Thursday, March 9. In preparation for the event,...

Serra Meets: Meeting Recap

Serra Meets: Meeting Recap

At the most recent Serra Meets session, Mother Clare Matthiass, Franciscan Sisters of the Renewal (CFR), discussed her charming children’s book, The Unsolvable Problem, which introduces young...

Who is at the Center of Your Prayer?

Who is at the Center of Your Prayer?

Today's Readings The parable of the Pharisee and the tax collector going to the temple to pray was a way for Jesus to show that merely following the rules and going through the motions of...

Actions Speak Louder Than Words

Actions Speak Louder Than Words

Today's readings While many difficult decisions as well as physically and emotionally challenging acts were achieved by St. Joseph, the earthly foster-father of Jesus, he has not one speaking line...

Are You a Comfortable Catholic?

Are You a Comfortable Catholic?

Today's readings In today’s Gospel, the mother of two of Jesus’ disciples recognizes His greatness and authority. She asks Him to command her sons to sit at His right and left hand – presumably, in...

To Know Mercy

To Know Mercy

Today's Readings Throughout his ministry, Jesus urges us to strive for perfection, especially in our capacity to love and to forgive. The reason for this is simple: we fail. A lot. We make mistakes,...

The Spiritual Works of Mercy

The Spiritual Works of Mercy

Today's Readings In today’s Gospel, Jesus teaches how to pray. We call it the “Lord’s Prayer” and it covers just about everything one needs – for oneself. Still, there is prayer for others – for...